Tumeurs conjonctivales

Cancers à la surface de l'oeil

Rappels anatomiques

La conjonctive est une muqueuse qui recouvre la plus grande partie de la surface oculaire. Elle recouvre à la fois la partie antérieure du globe oculaire (sclère), excepté à sa partie transparente (cornée) et la face interne des paupières au contact du globe oculaire. Elle joue un rôle particulièrement important dans le maintien de l’homéostasie cornéenne en assurant un rôle de défense immunitaire et de maintien d’un film lacrymal de bonne qualité.

Les tumeurs conjonctivales sont des tumeurs localisées à la surface de l’œil. Il s’agit de lésions siégeant au niveau de la partie visible de l’œil (conjonctive bulbaire), pouvant envahir la surface transparente de l’œil (cornée). Dans certains cas, ces lésions peuvent apparaître sous les paupières (conjonctive sous-tarsale) et ne seront pas forcément visible dès leur apparition. Le terme tumeur regroupe les tumeurs bénignes et les tumeurs malignes (dites cancéreuses). Seuls les cancers sont abordés dans cette rubrique.

Tumeurs conjonctivales

Principales tumeurs

Les principaux cancers de la surface oculaire ont tous pour origine la conjonctive. Il s’agit soit :

  • de cancers d’origine épithéliale (c’est-à-dire originaires des cellules de l’épithélium conjonctival qui constitue sa couche la plus externe). Parmi ces cancers, on peut citer le carcinome épidermoïde conjonctival.
  • de cancers d’origine stromale (c’est-à dire originaires du chorion conjonctival, tissu conjonctif fibrovasculaire sur lequel repose l’épithélium). Ces tumeurs peuvent s’étendre à l’orbite, elles sont rares.
  • de cancers d’origine mélanocytaire (c’est-à-dire originaires des mélanocytes, les cellules qui sécrètent le pigment mélanique permettant de protéger les tissus contre les rayonnements ultraviolets). Il s’agit du mélanome conjonctival.

Les symptômes

Les symptômes des cancers de la surface oculaire sont aspécifiques, c’est-à-dire qu’ils peuvent être retrouvés dans d’autres maladies de l’œil sans qu’il s’agisse de cancer. La plupart du temps, ces symptômes n’apparaissent que tardivement dans l’évolution de la maladie et ne constituent pas toujours un motif de consultation. Ils ne concernent généralement qu’un seul œil mais des facteurs de risque commun aux deux yeux (comme l’exposition solaire) nécessitent souvent la surveillance des deux yeux. Il peut s’agir :

  • de l’apparition ou de la modification d’une pigmentation de la conjonctive
  • de l’apparition d’un nodule ou d’une masse rosée ou blanchâtre, soit visible directement à l’œil nu, soit palpable sous une paupière.
  • d’une baisse de vision en relation avec l’envahissement de la cornée par la tumeur

Plus rarement, des sensations d’inconfort visuel, de sécheresse oculaire ou un saignement peuvent constituer un motif de consultation pour les patients avec un lien de causalité des cancers de la conjonctive pas toujours établi.

Le diagnostic

Le diagnostic est basé d’abord sur l’examen clinique qui étudiera avec précision la ou les lésions retrouvées, leur topographie dans l’œil et leur extension au globe oculaire et/ou aux paupières en les retournant. La prise de photographies avec une lampe à fente numérique est essentielle à la documentation et au suivi d’une lésion. Des examens d’imagerie, comme l’échographie ou la tomographie par cohérence optique (OCT) peuvent être réalisés afin d’aider l’ophtalmologue en cas de doute diagnostique quant à la nature de la tumeur.

Examen à la lampe à fente

Examen à la lampe à fente

Photographie du segment antérieur

Appareil photographique pour segment antérieur

OCT de segment antérieur

Tomographie par cohérence optique de segment antérieur

Un examen des aires ganglionnaires cervicales complète ce bilan clinique. D’autres examens d’imagerie peuvent être demandés pour étudier l’extension loco-régionale de ces tumeurs et leur propagation au reste de l’organisme (tomodensitométrie, IRM ou TEP-TDM) suivant les résultats de l’observation clinique de l’onco-ophtalmologue.

Une chirurgie est très souvent effectuée suivant des pratiques chirurgicales standardisées, ce geste doit être réalisé dans la plupart des cas sous anesthésie générale. Cette chirurgie, qui constitue une partie du traitement d’une tumeur de la conjonctive, permettra d’obtenir un prélèvement tumoral et l’analyser pour confirmer la nature cancéreuse de la tumeur et adapter le traitement.

Principes de traitement

Le traitement de référence des tumeurs de la conjonctive consiste en une exérèse chirurgicale suivant des pratiques chirurgicales standardisées. Une consultation d’anesthésie est réalisée avant chaque chirurgie qui se déroule sous anesthésie générale. L’intervention est généralement réalisée en hospitalisation conventionnelle mais reste possible en chirurgie ambulatoire si les conditions administratives (distance domicile-hôpital, présence d’un tiers au domicile) et médicales sont réunies pour le patient.

Cette chirurgie de biopsie-exérèse avec marges de sécurité est généralement effectué au préalable de la réunion de concertation pluridisciplinaire car elle permet d’obtenir l’analyse anatomopathologique de la tumeur réséquée. Les résultats de cette analyse, couplés au bilan clinique et aux examens complémentaires effectués, permettent de discuter et de proposer différentes modalités de traitement adjuvant au cas par cas ou suivant des référentiels nationaux. Le traitement et le rythme de surveillance sont validés lors de cette réunion. Il peut s’agir de chimiothérapie en collyre (mitomycine C) et/ou de radiothérapie externe (protonthérapie). Dans certains cas où la lésion est étendue, la chimiothérapie locale peut être proposée avant la chirurgie.

Dernière révision : 04/04/2021

Faire un don

Soutenez-nous dans nos combats contre les cancers oculaires !

Le Département d’Onco-Ophtalmologie Niçois (DOON) dispose d’un Fonds de dotation destiné à recevoir des dons. Les fonds sont utilisés pour le financement de projets scientifiques et médicaux de recherche, des projets d’éducation thérapeutique pour les patients ou des projets visant à améliorer de la qualité de vie des patients présentant une tumeur oculaire.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. Vous pouvez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons ou les désactiver dans les paramètres de confidentialité.
AccepterParamètres de confidentialité

Paramétrages

  • Gestion des cookies
  • Youtube

Gestion des cookies

Ce site web utilise des traceurs visant à générer des statistiques de fréquentation lors de votre navigation sur le site. Aucune donnée n’est partagé auprès de tiers. En savoir plus sur la politique de confidentialité du DOON.

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.

Youtube

Pour afficher vidéo youtube